23/11/2005

Vaccin anti-hépatite B

Voilà, j'ai à peine terminé le dernier Harry Potter que je suis à nouveau plongée dans un autre ouvrage. Cette fois, il s'agit d'un livre sur le vaccin contre l'hépatite B.
Je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages et j'en suis déjà toute retournée !
 
En effet, quand on sait que dans 95% des cas, l'hépatite B passe inaperçue et que chez 20 % de la population le vaccin n'agit pas. On se demande sérieusement pourquoi on doit se faire vacciner !!!
Quand en plus on ajoute à ça que le vaccin n'est efficace qu'à 80% dans les premiers mois suivant la vaccination et qu'à 30% ensuite...on se pose vraiment des questions. Sachant en plus que ce sont les nourrissons qui sont vaccinés en premier alors que l'hépatite B ne peut s'attrapper que par contact sexuel !!!! Je savais bien que les adolescents étaient plus précoces mais pas à ce point tout de même !
En plus, le vaccin ne donne aunne protection contre le SIDA ou l'hépatite C, deux affections qui risquent bien d'être beaucoup plus dangereuses.
Et le pire c'est que le vaccin contre l'hépatite B risque de provoquer de graves effets secondaires tels que sclérose en plaques, polyarthrite etc...
Les laboratoires pharmaceutiques le savent très bien mais quand on sait qu'il faut rentabiliser absolument les sous investis dans la recherche et en gagner un maximum, on comprend très bien pourquoi ils se taisent.
Mais moi, pour rien au monde, je ne ferais vaccinner mon fils avec cette crasse !
C'est seulement pour que vous le sachiez.
 


10:54 Écrit par Fauv | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Campagne de vaccination Il y a quelques années (9 ou 10 ans j'étais en 4ème ou 3ème) une campagne de vaccination obligatoire a été lancée dans les collèges pour tous les élèves sauf contrindication par un médecin. Ma mère qui travaille à l'hopital connaissait tous les risques et l'inefficacité du vaccin. Elle nous a donc fait faire une ordonnance par un médecin la contre-indiquant. Bien que ça ait causé quelques soucis au collège, le présent nous a donné raison et je la remercie de m'avoir éviter une souffrance inutile et dangereuse (j'ai paur des piqures)!

Écrit par : R. | 24/11/2005

Les commentaires sont fermés.