08/11/2005

Quand la famille s'enfuit aussi...

Etre malade, c'est souvent perdre des amis. Etre malade, c'est parfois perdre sa femme ou son mari. Etre malade, c'est souvent être la honte de son ou de ses enfants.
Etre malade, c'est souvent perdre son boulot et parfois sa famille.
 
Ce week-end, j'ai définitivement perdu mon frère, ma belle-soeur et mes deux neveux.
Ils en avaient marre de m'entendre radoter de ma maladie, toujours moi...toujours moi...
Ils ne me voulaient pas comme marraine de leurs enfants car je ne ne sais pas bien bouger et donc moins bien m'occupper d'eux. Ils m'ont balancé toute une série de méchancetés gratuites.
 
Comment est-ce donc possible que les gens ne puissent pas comprendre que les personnes en détresse doivent parler de cette détresse pour survivre ?
Impossible à mettre ça dans le ciboulot d'un nombre important de personnes.
Depuis je travaille à la maison... comme ça on ne m'entend plus geindre.
Depuis, je n'ai plus de frère...comme ça lui aussi ne m'entendra plus geindre.
 
Un jour il le paiera, c'est sûr. La vie nous donne des leçons. Si on les ignore, d'autres, plus dures viendront les mettre à l'épreuve. Un jour ils comprendront mais ce sera trop tard.
 

12:08 Écrit par Fauv | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

ce qui fait encore plus mal c'est quand les gens de te propre famille se détourne de toi. Je vais être méchante mais ton frère n'est pas un frère et l'égoïste c'est lui, pas toi tu ne dois surtout jamais oublié ça. Si seulement ses personnes méchantes et cruelles (indignes d'intérêt donc) pouvaient se retrouver dans ta situation ne serait-ce qu'un seul jour alors j'espère qu'ils comprendraient ce que tu ressens et agirait autrement. Mais des telles personnes le paierons un jour et se retrouverons sans personne pour les aider. Je ne suispas moi-même handicapée mais ma meilleure amie si et rien ne m'énerve plus que les gens qui la prennent de haut en pensant que puisqu'elle est en fauteuil elle doit être un peu juste mentalement ou ceux qui se garent sur les places handicapées pour moi les handicapées c'est eux et ils sont atteint du plus gros handicap existant la connerie ou handicapé du cerveau maintenant je ne laisse plus faire et leur fait des réflexions même quand elle n'est pas là! Je n'ai plus aucune tolérance envers ces gens qui se croient supérieurs et pourtant sont misérables.
Alors soit forte, courage et surtout ne te laisse pas abattre par ces gens!!!

Écrit par : R. | 09/11/2005

je comprend ta douleur quand j'étais jeune ma meilleure amie était dans une chaise roulante... je sais depuis longtemps ce qu'est la douleur de l'incompréhension vis à vis de l'handicapé, puis un soir elle n'était plus là... renversée par un chauffard
il y a 6 ans j'ai déclaré une maladie nommée polyarthrite évolutive... j'en ai entendu des vertes et des pas mûres!!!
une de mes soeurs prétend même que je me plains pour attirer l'attention des autres!
malgré la douleur je vais et je viens avec l'aide de mon mari mais tout comme toi il ne faut pas se laisser abattre par les autres bien plus handicapé du cerveau!!
courage reste positive la vie vaut la peine d'être vécue par n'imorte quel moyen... bizzzzzzzzzzzz @ +

Écrit par : Tchânou | 13/11/2005

Les commentaires sont fermés.